Recompter les étoiles

Par défaut

 

Remonter lentement le linceul de l’enfance,
Assommer de silence les frémirs les gémirs,
Mutiler à feu doux l’impatience du désir,
Ecraser de sommeil les amours en souffrance.

Rebrousser les chemins de nos grandes vacances,
Et demander la main d’une belle tirelire,
Adopter le langage des statues de cuir,
Remonter lentement le linceul de l’enfance.

C’est la nuit. Tu ne dors pas. Quelque chose manque.
Tu cherches ta laisse dans les plis de ta planque,
Et tu chiales, sans raison, devant le jour qui vient.

Recompter les étoiles au creux de son sein,
Recommencer encor jusqu’au petit matin,
Et chialer, sans raison, devant le jour qui vient…

Advertisements

"

  1. Ce que vous écrivez est magnifique Madame… Puissiez-vous publier vos mots et aider d’autres à libérer les leurs. Des vies seraient sauvées, j’en suis sûr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s