C’est toujours ça

Par défaut

Je hais ce moment où, pour la première fois, cette pensée, brutale, arrive à ta conscience : « Je deviens vieux, il faut que j’aie des projets plus réalistes ». Moins magiques, moins passionnés, moins fous, moins vivants aussi.

Réalistes.

Tu penses que tu n’as plus un corps de vingt ans, que le temps passe, que tu ne veux pas finir seul. Alors ça semble logique, peu à peu.

Tu coupes les ailes à tes amours, à tes désirs, tu te mets même à jouer au loto.

Tu finis par trouver qu’une vie au rabais c’est mieux que pas de vie du tout.

C’est toujours ça.

Chaque jour un peu plus tu piétines tes vieux rêves en agitant fièrement la bannière de la réalité.

Ce n’est pas dieu qui est mort, c’est le prince charmant, la princesse, et tous les châteaux d’Espagne.

Avec un peu de chance, qui sait, t’auras peut-être une petite maison pas trop loin de la mer.

Petite maison petit quartier petites manies.

T’auras pas froid.

T’auras pas faim.

Et quelqu’un saura ton nom.

C’est toujours ça.

Publicités

"

  1. Je ne sais pas. Je n’ai pas compris à quoi s’applique la question. A tout le texte, à une partie du texte, à la conclusion s’il y en a une ? Bref, je n’ai pas compris. Mais je pense que si j’avais compris je répondrais oui et non. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s