Il y a le présent

Par défaut

Il y a la dame de la maison d’en face qui meurt.
Il y a les gens qui viennent et vont, les fleurs et les pleurs.
Il y a les enfants et les cartons puis les agents immobiliers.
Il y a la maison vide et les visites, jour après jour.
Il y a la maison à vendre à louer et la maison vendue.
Il y a le panneau à la fenêtre qu’on descend.
Il y a le camion de déménagement et les nouveaux occupants.
Il y a les arrivées et les départs, les premières communions mariages divorces et enterrements.
Il y a celui ou celle qui reste.
Il y a la dame de la maison d’en face qui meurt.

Il y a le présent, qui n’est pourtant présent que pour qui l’accepte.

Il y a le refus, à tout l’étant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s