Et quelle importance, encore, puisque même les étoiles se meurent ?

Par défaut

Tu n’en vois plus, des phares jaunes, plus jamais, tu ne sais pas s’ils ont tous disparu ou s’il en reste encore, tu te dis que peut-être, un jour, au détour d’un carrefour… Tu te souviens d’eux comme de petits soleils au milieu de tes nuits, les routiers sont sympas, paraît-il, tu ne sais plus très bien, ça fait longtemps maintenant qu’il n’y en a plus de petits soleils dans tes nuits et, quelle importance, aujourd’hui, puisque même les étoiles se cachent ?

Tes yeux cherchent parfois les bandes magnétiques sur le bord des chemins, vieille habitude, tu revois le long fil déroulé, noir brillant tirant sur le violet, c’est peut-être la guitare de Paco, la voix de John ou celle de Paul, stylo bic inséré dans les crans de la cassette, juste au milieu, crécelle de fortune tu ne sais toujours pas dans quel sens il faut tourner, mais quelle importance, aujourd’hui, puisque même les étoiles se bâchent ?

A la fin tu es las de ce monde en chien, le troupeau des moutons bêle comme chaque matin, rideaux fermés, peaux de pierres closes, tu te fiches de la modernité, tu te fiches de tout sauf, peut-être…

Lumières usées, musiques fanées, radios crochetées…

Tu te souviens, oui tu te souviens, la mémoire, bien sûr la mémoire mais quand ta mémoire sera morte, qui donc parlera des phares jaunes et des bandes magnétiques ?

Et quelle importance, encore, puisque même les étoiles se meurent ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s