Parce que la vie est une fuite

Par défaut

En avant, tu cours, tu écris, tu photographies, avalés les trains les kilomètres et les métros, une ligne encore, à sniffer à lire à écrire à parcourir, parce que la vie est une fuite ne pas s’arrêter, qu’est-ce que tu fuis tu sais pas bien, la mort bien sûr mais trop facile, et pourquoi pas la mort ?

En avant tu cours parce que c’est jamais assez bien, les cacas dans le pot, les bonnes notes, toujours plus, les s’il te plaît les bonjour et le bisou à la dame les diplômes les études passe ton bac d’abord le travail un salaire faut bien vivre les pense à ta famille les pense à ta femme pense à l’enfant les vacances organisées le peu de temps qu’il te reste

En avant tu cours parce que derrière t’as le passé qui te pousse au cul les paroles des anciens les photos jaunies les lettres les effets fanés les exils les trajets toutes ces lignes encore et encore et le fil lancé du bateau attrape-le toi sur le quai qui reste la pelote n’est jamais assez longue

En avant tu cours parce que courir en arrière c’est folie tu sais les longs tapis roulants de la gare Montparnasse tu marches dessus à tes côtés les gens courent certains vont plus vite que toi et tu te demandes qu’est-ce qu’ils gagnent mais toi tu cours vers quoi même quand tu marches ?
La mort bien sûr mais trop facile…
Et pourquoi pas la mort ?

On te dit qu’il ne faut pas fuir.
On te dit que c’est lâche.
La vie est une fuite.
Fuis, tant que tu peux.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s