Tu voulais que ce soit propre et rapide

Par défaut

Elle était longue leur agonie, ça crépitait, ça grésillait et toi tu imaginais la chaise électrique, la tête du condamné et le public, l’assistance qui frémit mais qui ne veut pas fermer les yeux, la peur de rater, la fascination de la mort, comme sur les autoroutes tu sais bien quand les voitures ralentissaient pour mieux voir l’accident… Elle était longue leur agonie et ça, ça n’était pas prévu vraiment, t’avais refusé la bombe, t’avais dit non au ruban plein de colle on n’est pas des barbares, tu voulais que ce soit propre et rapide et puis quand même c’était écrit en gros sur la boite propre et silencieux, et le monsieur du magasin te l’avait dit, vous en serez content, c’est propre et silencieux…

C’était pas silencieux. C’était pas propre non plus.

Tu sursautais à chaque fois que tu entendais le bruit, t’avais l’impression d’être un assassin.

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que si le Karma existe, faudrait pas se réincarner en insecte des temps modernes…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s