On courait aux terrains vagues

Par défaut

On courait aux terrains vagues, après l’école. Il faisait chaud et on aurait bien voulu prendre une glace à l’eau mais maman ne voulait pas. Elle disait qu’on attraperait la mort. On avait chaud et on regardait les autres, ceux dont les mamans n’avaient pas peur de la mort, ceux qui léchaient avidement leurs glaces sans même savoir si l’eau gelée provenait d’une bouteille certifiée conforme ou d’un robinet crasseux, sans même savoir à quel point ils avaient de la chance… Le sol était jonché de crottes de biques, toutes rondes elles étaient, toutes sèches, toutes noires, on aurait dit de petites pastilles…

On les mettait dans des boites de Pulmoll. C’était bientôt la fête des mères…

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que le cachou l’a jauni, peut-être…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s