Mais c’était lui sur la photo

Par défaut

Elle avait gardé pendant vingt ans une photo de classe aux couleurs passées. C’était un vieux morceau de papier glacé, trop fin, trop fragile, mais c’était lui sur la photo.
La photo c’était comme un talisman, le seul morceau de lui qu’il lui restait. Pour toute la vie, elle disait. Elle avait gardé la photo pendant vingt ans dans son portefeuille. Pour quand elle était seule, pour quand elle attendait, pour quand elle était triste, pour quand elle avait peur… c’était la preuve qu’il existait, lui, quelque part sur la terre…

Debout, à droite au dernier rang, il a les bras croisés, regard sur le côté. Au premier rang, à gauche, elle dirige ses yeux dans la direction opposée. Ils se guettaient. Ils s’attendaient. Mais fallait le temps de faire le tour de la terre pour espérer se retrouver un jour, sinon au milieu, au moins au point de départ, sur la photo…

Beaucoup plus tard, elle  : « J’ai gardé vingt ans cette photo de toi ».
Lui : « Ce n’est pas moi sur la photo, c’est quelqu’un d’autre ».
Elle croyait qu’il voulait dire qu’il avait changé, qu’il n’était plus cette personne. Mais ce n’était pas le cas.

Ce n’était pas lui sur la photo.

Pourquoi l’imparfait ?
Parce que ce n’était pas possible c’était forcément lui et pourtant… ce n’était pas lui sur la photo… pas lui sur la photo… lui sur la photo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s