Il faisait même la vaisselle

Par défaut

Il était beau, mais pas trop. Il ramassait les crottes des chiens dans la rue, alors qu’il en n’avait même pas, de chien à lui. Il était jeune, mais pas trop. Il attendait toujours que le petit bonhomme soit vert pour traverser, dans les clous.  Il était intelligent, mais pas trop. Il était toujours de bonne humeur et il souriait même aux inconnus. Mais pas trop.

Il emmenait ses gosses à l’école, transportait les sacs de courses, animait des cours de ping-pong, distribuait des tracts pour une association humanitaire… Il allait partout promenant fièrement son éternelle bonne humeur et son air d’enfant béni. On disait bien sûr de lui qu’il était le gendre idéal, une femme, deux enfants charmants, il faisait même la vaisselle. Mais pas trop.

Parfait comédien, parfaitement chrétien, parfait mari, parfaitement marri, parfait somnifère, parfaitement père, parfait fils, parfaitement lisse, parfait patient, parfaitement client, parfait professionnel, parfaitement conventionnel…

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que parfait te ment. Mais pas trop…

Advertisements

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s