Nous étions des millions à rêver qu’un jour peut-être…

Par défaut

Elle s’appelait Christa, en vrai elle avait un nom aussi, mais je ne l’ai pas retenu. Elle avait une tête de poupée qui dépassait d’une infâme combinaison, soit bleue, soit orange, la dernière fois. Elle était institutrice, elle n’avait pas vraiment d’âge, elle était plutôt belle mais c’était pas non plus… je ne sais pas exactement. Elle représentait la middle class américaine et, quand on la regardait, on pouvait s’identifier à elle, c’est même pour ça qu’elle avait été choisie, Christa.

Je rêvais depuis l’enfance qu’un jour j’irais dans l’espace. Christa aussi. Alors, quand je l’avais vue, elle, simple institutrice, première « passagère de l’espace », je m’étais dit que c’était possible, que peut-être, un jour moi aussi…  Nous étions des millions à rêver qu’un jour peut-être… Et Christa avait été choisie pour nous représenter, elle devait donner un cours de tout là-haut, haut très haut, que ses petits élèves pourraient suivre de tout en bas, bas très bas.

Je me souviens, c’était en direct le décollage, ce mardi 28 janvier 1986. Elle avait fait un petit signe de la main pour dire à tout à l’heure là-haut, elle avait un petit sourire, un peu peur aussi, sans doute, c’est qu’elle était pas vraiment habituée… Elle avait un sourire timide, humble et fier à la fois. Elle avait des étoiles dans les yeux. 73 secondes après le décollage. 73 secondes…

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que le temps de compter jusqu’à 73 et c’était terminé.

 

Publicités

"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s