Il sifflait

Par défaut

Il ne voulait pas déranger, passait dans la vie des autres sur la pointe des pieds, avait toujours l’air de s’excuser. Il sifflait. Sifflait à l’école quand puni regardait les autres enfants jouer dans la cour, sifflait le jour où le maître lui a dit que les études c’était pas pour lui, sifflait encore quand nettoyait les rues de la ville dans son hideux costume vert d’employé municipal. Sifflait jamais les filles. Sifflait le vent. Sifflait le temps.

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que ça n’est plus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s