Ils avaient

Par défaut

Ils avaient la même bouche à goûter à la vie. Ils avaient la nuit et le jour à accrocher à leurs rêves. Ils avaient les montres arrêtées et les gens souriaient sur leur passage. Ils avaient la même couche à goûter à la vie.

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que ça n’est plus.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s