Il pouvait la réciter par coeur

Par défaut

Il s’asseyait toujours à la même table qu’elle à moins que ce ne soit elle qui choisissait, il ne le savait pas vraiment. La place était toujours libre, par quel miracle il l’ignorait. Il passait des heures à observer le moindre de ses gestes et déjà elle faisait semblant de ne pas savoir qu’il la regardait. En détails. Il pouvait la réciter par cœur, par cœur la courbure de ses chevilles si fragiles, par cœur  le trajet de ses veines sur son bras, la direction de ces cils et la couleur, changeante, de ses yeux. Il devinait le reste, il l’imaginait à longueur de longues nuits.

Pourquoi l’imparfait ?

Parce que ça n’est plus.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s